vendredi 20 janvier 2017

Communiqué : Venue de François Hollande dans les Vosges et la déodatie oubliée

Ce vendredi, le Président Hollande est venu faire une visite ciblée sur certains secteurs du département des Vosges.

Venir voir les fleurons de notre département, c’est bien. Venir dans les territoires où les conséquences dramatiques de la politique menée par François Hollande et ses prédécesseurs eu été mieux.

Nous aurions aimé voir le Président de la République en Déodatie qui détient le triste record de la Région Grand Est en matière de chômage avec 4 points de plus que la moyenne nationale déjà plus qu’inquiétante pour nos concitoyens qui ne voient plus de solution pour eux et leurs familles.

De plus en ignorant ce secteur en désespérance de notre département, François Hollande à une fois de plus renoncé à une promesse qu’il avait faite à deux reprises de venir se recueillir et apporter la reconnaissance de la Nation dans la vallée du Rabodeau où en trois rafles, près de 1 000 hommes ont été déportés par les nazis. Seuls 300 environ en sont revenus, ce qui a donné à ce territoire martyr de dix villages le sinistre nom de "Vallée des Larmes".

Un Président de la République est élu pour tout un peuple, et c’est au nom du peuple et en reconnaissance de celui-ci que son action doit s’exercer.

Cela, notre Présidente, Marine le Pen, en a fait son engagement politique en allant sur l’ensemble de notre territoire à l’écoute des oubliés de la République qui ont tant de souffrances à exprimer.

Ce vendredi les priorités étaient ailleurs, il fallait à François Hollande, sous couvert de visite présidentielle, venir soutenir dans la Plaine et  Gérardmer, deux candidats socialistes aux prochaines législatives, qui par ailleurs auraient certainement préféré se dédouaner d’un soutien aussi peu populaire.


Dominique THOMAS
Secrétaire Départemental adjoint du FN Vosges
Conseiller Municipal


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire