lundi 28 novembre 2016

Presse : Dommartin-lès-Remiremont – Le Front National espère s’ancrer dans ses nouveaux bastions

Article de presse : http://remiremontinfo.fr/2016/11/dommartin-remiremont-front-national-espere-sancrer-nouveaux-bastions/

« Nous avons tracté dans la commune de Dommartin Lès Remiremont. Nous avons reçu un excellent accueil de la part de tous les habitants rencontrés lors de cette journée » écrivait Christophe Judas, membre du Front National, sur le site départemental du parti frontiste.

Sans doute pas un hasard. Dans le secteur romarimontain, Dommartin-lès-Remiremont est la commune où le FN obtient ses meilleures scores lors des scrutins nationaux. Ses habitants l’ont placé en tête lors de deux des trois dernières élections présidentielles, en 2002 puis en 2012.
En 2002, Jean-Marie Le Pen avait obtenu 20,31 % des suffrages avec 239 voix. Il avait progressé lors du deuxième tour en recueillant 29 voix de plus avec un score de 21,37 %.
En 2012, le FN a frappé plus fort encore à Dommartin-lès-Remiremont, avec 343 voix pour 25,83 % des suffrages en faveur de Marine Le Pen. Un choix que les habitants n’avaient pas pu confirmer au deuxième tour, leur favorite ayant terminé troisième sur l’ensemble du territoire national.
A quelques mois de la Présidentielle 2017, les militants comme Christophe Judas y croient aujourd’hui plus qu’hier. « Jamais deux sans trois dit l’adage » et ils espèrent ancrer plus encore le parti frontiste dans ses bastions.
Le contexte socio-économique pourrait avoir une influence sur les intentions de vote à la prochaine élection présidentielle.
Dommartin-lès-Remiremont comptait 1 836 habitants en 2010 (source Insee) ; le taux de natalité y est de 10,90 pour mille habitants, inférieur à la moyenne. La densité de sa population, 87,43 habitants/km2, est plus bas que la moyenne du territoire national. Le nombre de personnes immigrées est, quant à lui, de 40, ce qui est plus faible que la moyenne.
Sur le plan de l’emploi, la ville est marquée par un taux de chômage de 7,20%, alors que la moyenne nationale est de 9.08%. D’autres indicateurs économiques donnent une mesure des forces et faiblesses de l’économie locale : le nombre d’entreprises placées en liquidation judiciaire dans cette commune est de 0. La part des foyers fiscaux imposables est de 59,20% ce qui est plus élevé que la moyenne. On n’y trouve aucun foyer redevable de l’ISF, l’impôt sur la fortune.
Autre problématique au coeur des préoccupations en période d’élection présidentielle : l’insécurité. Dans cette ville, le taux de cambriolage est de 4,96 pour mille. Cette valeur est plutôt supérieure à la moyenne nationale. Le taux d’agression est de 4,46 pour mille
Christophe Judas en tractage :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire