samedi 12 septembre 2015

Au Val-d’Ajol, la gendarmerie sera désormais fermée plusieurs jours par semaine

Une nouvelle fois un service public de proximité va progressivement disparaitre dans un secteur déjà fragilisé par la désertification. En effet, la gendarmerie du Val-d’Ajol ne sera désormais ouverte plus que trois jours par semaine.
 
L’histoire est un éternel recommencement, hier sous Nicolas Sarkozy, aujourd’hui sous François Hollande, les territoires ruraux sont progressivement vidés de leurs services publics au détriment de la population. Cette décision ne sera pas sans conséquences pour la sécurité de nos concitoyens qui se sentent de moins en moins protégés.
 Le Front National demande à ce que l’État et les collectivités territoriales stoppent le démantèlement des services publics. Il serait plus judicieux de reconstituer les effectifs de gendarmerie pour assurer la sécurité des biens et des personnes.

 
Sébastien HUMBERT
Responsable FN du canton du Val-D'ajol




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire