lundi 27 octobre 2014

70 militaires en moins au 1er régiment des Tirailleurs d'Epinal : La Lorraine durement touchée par les restructurations militaires

Avec un effectif de 1000 militaires, le 1er RTir devrait pourtant perdre près de 70 postes dans le cadre de sa transformation en « régiment d'infanterie de nouvelle génération » et son rattachement à Besançon.
 
Alors que notre Région et notre département des Vosges subissent de plein fouet les conséquences de la crise économique et des politiques ultralibérales (délocalisations, chômage, désertification rurale …), les gouvernements successifs qui ont littéralement bradé nos armées n'ont pas hésité à saigner la Lorraine par leurs restructurations militaires : fermeture du 13ème Régiment des Dragons Parachutistes de Dieuze (57), fermeture de la base aérienne de Metz-Frescaty, fermeture du 8ème régiment d'artillerie de Commercy et bien d'autres …
 
La fermeture d'un régiment ou le départ de militaires impactent directement l'économie locale qu'il s'agisse des commerces ou des services publics comme les établissements scolaires.
 
Au total, dans le prolongement de la loi de programmation militaire, de nouvelles réductions d'effectifs sont annoncées pour 2015 dans la Défense : 7500 postes en moins ! Au moment même où la France a l'ambition de faire face à des opérations extérieures (notamment dans ce RTir) plus fréquentes et plus coûteuses pour lutter contre le terrorisme grandissant ; la nécessité de faire des économies dans le domaine militaire, durement touchée par les sacrifices budgétaire ces dernières années(54000 postes en moins sous Sarkozy et 24000 prévus sous Hollande), doit cesser.
 
Face à ce constat, seul le Front National et Marine Le Pen défendent les intérêts de la Nation et de notre Défense. Les militaires payant déjà le « prix du sang » pour défendre notre souveraineté et notre sécurité collective, il devient urgent de sanctuariser le budget de la défense à 2% du PIB. Enfin, nous apportons tout notre soutien au maintien des régiments actuels en Lorraine et nous exigeons la révision des restructurations militaires programmées par le rétablissement des emplois et des régiments.

Jordan Grosse-Cruciani
Secrétaire Départemental du FN Vosges
Conseiller Municipal de Thaon-les-Vosges
 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire