lundi 23 décembre 2013

Intervention au Conseil Régional de Lorraine - DOB - 19/12/13


 
 
 
 
 
 
 
 
 
     Plénière du 19/12/13
DOB- écologie et transports
M Jalkh et Mme Pigeot
 
Monsieur le Président,
Mes chers collègues,
 
                      
                            Il est de coutume à cette période de l'année que nous nous penchions sur les orientations budgétaires que seront les nôtres pour le prochain budget régional.
Un des 4 axes forts de votre politique se trouve être l'accompagnement du développement durable et de la transition énergétique. Toute une politique juste en entendant l'énoncé.
Qui ne peut évidemment ne pas être sensible à la protection de l'environnement, à la rénovation des logements notamment ceux des plus précaires ou au développement du transport ferroviaire pour tous ? Personne. Néanmoins, entre les bonnes intentions sur la papier et la réalité, il y a deux mondes différents.
 
Sur le point par exemple du développement des énergies renouvelables. Evidemment cela peut être une manière de trouver de nouvelles sources d'énergies non polluantes mais baser une production d'électricité uniquement sur ces seules ressources, cela relève plus de la science-fiction que d'une réalité viable. Les récentes injonctions de Bruxelles demandant la suppression progressive du tarif de rachat d'électricité pour les énergies renouvelables mettra surement un coup de frein à cette politique. Parallèlement, la commission a donné son accord à un mécanisme européen pour la construction de centrales au charbon et au gaz … ce qui j'en suis sûr rejouira d'autant plus nos amis écologistes.
Quoiqu'il en soit, le développement de ces énergies ne permet ni d'assurer notre autosuffisance énergétique ni de développer notre économie puisque l'essentiel de la production de photovoltaïque ou d'éolienne est faite hors de France voir en provenance de Chine qui nous impose une concurrence déloyale puisque  la Chine subventionant massivement ce secteur afin de faire baisser les prix et éliminer du marché nos entreprises...
 
Sur un second point dont notre Collectivité est en première ligne à savoir le transport ferroviaire, je voudrais revenir sur vos ambitions de voir se développer encore plus celui-ci. Nous sommes évidemment favorables à cette idée mais nous serons en désaccord sur les moyens pour y parvenir. Conscient des efforts entrepris par le Conseil Régional, nous pouvons désormais déplorer que vous fassiez marche arrière par le suppression de dessertes, l'augmentation récente des tarifs ou le remplacement de lignes de train par des lignes de bus … tout cela contribuera bien évidemment à une diminution du trafic de voyageurs. Récemment encore, la ligne Thionville-Apach vient de voir ses trains remplacés par des bus, compromettant durablement notre ouverture vers l'Allemagne.
Cette suppression de nombreuses petites lignes se fait au détriment des beaucoup de Lorrains qui ne disposent que de ce type de moyens de transports alors même que notre Région aura englouti des Millions € dans le financement du TGV Est ou la construction à l'époque d'une gare d'interconnexion perdue au milieu de la campagne Mosellane (et bientôt Vandière encore, projet qui aurait du être celui initial plutôt que Louvigny).
Tout cela sans parler de la disparition prévue de nombreux guichets SNCF … on sent le vent de l'ultralibéralisme qui revient avec l'ouverture à la concurrence du réseau prévue en 2019.
Enfin sur l'accessibilité des gares et reprenant des conclusions du Conseil économique et social, nous déplorons aussi les retards pris dans sa mise en application défavorisant ainsi de nombreux citoyens Français.
 
 
Je voudrais juste pour conclure, reprendre une citation de James Dean, qui s'accommode bien pour ma partie « écologie » et cela afin de vous donner un conseil alors : « Puisqu'on ne peut changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter les voiles ».
 
Je vous remercie,

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire