jeudi 27 juin 2013

Intervention au Conseil Régional de Lorraine - BS Ecologie et Transports

Intervention de Jean-François Jalkh – 2 min - 27.06.13
Lecture par Mme Pigeot Nathalie en son absence


 
Budget Supplémentaire partie « Développement Durable et Mobilités »

Monsieur le Président, Chers collègues,

Dans ce budget supplémentaire dans la partie « Transition énergétique », rien de bien nouveau par rapport au budget initial.

On se contentera des projets déjà engagés, de reports de crédits et de restes à réaliser qui sont tout de mêmes importants dans mon domaine.
Le taux d'exécution des crédits de paiement en terme d'investissement se situe à un niveau historiquement bas (environ 40%) apparemment dû à des reports de payement comme pour la 2ème phase de la Ligne à Grande Vitesse impliquant tout de même plus de 35,5 Millions €. L'investissement d'hier devient ainsi celui de ce budget, que l'on ne s'y trompe pas alors, l'investissement n'a pas augmenté...

Dans ce Budget supplémentaire, on remarquera aussi une ligne de 500000€ consacrée, elle, aux études concernant la gare de Vandières.
De l'aveu même de la cour des Comptes, la construction de la « LGV Est » est l'exemple même à ne pas suivre. La construction de cette gare de Vandières aurait du être réalisé dès le départ plutôt que de construire en rase campagne celle de Louvigny. Mais en Lorraine, Ubu Roi semble régner ….
Ainsi, en additionnant les coûts, il semble que la facture s'élèvera à 156 Millions € pour les contribuables Lorrains …. encore et toujours lui qui payera les erreurs de gestion de l'égo de certains élus.

Enfin, notre groupe tient aussi à déplorer à nouveau, l'augmentation des tarifs ferroviaires qui sont supportés de plus en plus par les usagers (21% en 2011, 24% prévus pour 2013). A un moment même où L'Etat et la Région veulent s'engager dans une transition énergétique, c'est un non-sens total que d'augmenter le prix des transports en communs en même temps que de supprimer des lignes par trains (Bitche-Sarreguemines ou Thionville-Apach).

Pour conclure, dans ce Compte administratif annuel consacré aux Transports et à l'environnement, nous avons un budget qui atteint 214 Millions € en baisse par rapport aux exercices précédents. L'environnement a lui seul chute de 32%  et les Transports avec plus de 197 Millions € ne sont désormais plus le 1er poste d'intervention.

Je vous remercie,
 




+ voir l'intervention de M Gourlot pour les réponses suite à la remarque de M Le Déaut.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire