mercredi 28 septembre 2016

Communiqué : Subventions aux associations – les folles dépenses du Conseil Régional à Epinal (Vosges)

Lors de la réunion de la Commission Permanente du Conseil Régional du 22/09/16 à Strasbourg dont l’ordre du jour arrêtait le vote de diverses subventions aux associations notamment dans le département des Vosges dans le cadre du dispositif IRELIS, notre groupe fut le seul à s’être abstenu. Le groupe majoritaire LR-UDI, avec la complicité bienveillante du Parti Socialiste, a ainsi voté le déversement de plusieurs milliers d’euros à quelques associations en Lorraine dont l’utilité publique reste parfois douteuse.

Evidemment, des associations comme « La joie de vivre » à Mirecourt (Alzheimer) ou la fédération départementale des foyers ruraux sont à soutenir et participent du dynamisme de nos territoires et de la cohésion sociale. Pour d’autres, l’action qui consiste à utiliser l’argent public à faire la promotion du communautarisme nous paraît intolérable et nous nous élevons contre.

Ainsi, 4500€ ont été octroyés à l’association Mirador à Epinal qui propose « une action d’apprentissage de la langue française couplée avec une action artistique ».

7000€ sont allés au centre Léo Lagrange d’Epinal, officine bien connue du PS (son Président est par ailleurs Bruno Le Roux, Député PS et Président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale), qui va notamment organiser des soirées « multiculturelles, contes et histoires du monde », des expositions comme « Les maghrébins en Lorraine » avec InterServiceMigrants ou des spectacles comme par exemple « Djihad sur la radicalisation des jeunes » (nul doute de l’efficacité de ce type d’actions …).

Enfin, dans ce festival de dépenses clientélistes, 1960€ iront à l’association des habitants du quartier de Bitola qui organisera des « ateliers partagés avec Sessad (acceptation de la différence) ou encore sur « comment bien vivre ensemble ? ».

Cette multitude de subventions répond à des logiques de copinages pour les unes, de clientélisme communautariste pour les autres ou à se donner tout simplement bonne conscience. Elles représentent un véritable détournement de l’argent public surtout en ces temps de crise notamment dans un département qui compte 12% de personnes au chômage et plus de 15% de « pauvres ».

Jordan Grosse-Cruciani
Secrétaire Départemental du FN Vosges
Conseiller Régional Grand Est


jeudi 15 septembre 2016

Départementale partielle de Gérardmer : nos candidats

 Nos candidats : 

- Dominique Thomas, Secrétaire général du Groupe FN au Conseil Régional, Ancien Artisan, Conseiller Municipal
- Lydie Mathis, Directrice d'école maternelle à Fraize, Conseillère Municipale de Plainfaing

Suppléants : 

- Gilles Laurent, Surveillant Industriel, ancien candidat titulaire aux Départementales de 2015 sur le canton
- Marina Do Santos, Conseillère Régionale Grand Est